dimanche 18 novembre 2018



A c t u a l i t é s
mercredi 5 septembre 2018
Le Dimanche 02 Septembre 2018la communauté (...)

samedi 30 juin 2018
La sœur Elisabeth Etèdjihounkpé TOSSE, le (...)

vendredi 22 juin 2018
Ce mardi 19 juin 2018, les populations (...)

vendredi 15 juin 2018
Son Excellence Monseigneur Aristide GONSALLO (...)


En vrac !
dimanche 3 juin 2018
Je me surprends à rêver ce matin ! Paraphrasant (...)

mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Autres articles > 5ème CONGREGATION

5ème CONGREGATION GENERALE

Toujours pas de date pour le début du Conclave. Le Père Federico Lombardi, directeur de la Salle de presse du Saint-Siège, a tenu la traditionnelle conférence de presse à la mi-journée. "Pour commencer et comme je sais qu’il y a un peu de nervosité, la date du conclave n’a pas encore été définie", a déclaré amusé le père Lombardi.

Ses premières paroles ont été pour démentir qu’une "missa pro eligendo pontifice" ait été fixée pour le 11 mars dans l’après-midi, comme l’ont écrit plusieurs organes de presse. Il a tenu à préciser que ces messes peuvent être dites par des prêtres sans être systématiquement "la messe de début du conclave".

Précisant que ce sera le doyen du collège des cardinaux, Angelo Sodano, primus inter pares, "à comprendre quand ce sera le moment opportun pour voter la date du Conclave, le Père Lombardi a ajouté : " S’il ne l’a pas encore fait, cela signifie qu’il a compris que ce n’était pas encore le moment". Selon lui, il ne faut pas s’y attendre ce soir.

Les cardinaux électeurs sont au nombre de 114, il en manque un

Il a ensuite précisé que les Cardinaux électeurs arrivés à Rome jeudi midi sont au nombre de 114, il n’en manque qu’un seul, le cardinal vietnamien Pham Minh Man qui " est attendu dans la journée d’aujourd’hui".

Autre indication : Le doyen du Collège Cardinalice, le Cardinal Angelo Sodano, a lu un télégramme de condoléances du Collège des cardinaux adressé aux autorités du Venezuela à l’occasion de la mort du président Chavez.

Quant aux discussions de cette congrégation de jeudi matin, il a notamment été question de la situation économique du Saint-Siège, a tenu à préciser le Père Lombardi en rappelant que les interventions de ce matin étaient au nombre de 16. Trois notamment des cardinaux responsables des dicastères économiques, Versaldi, Calcagno et Bertello. "La Constitution apostolique, a expliqué encore le Père Lombardi, prévoit que le camerlingue, à l’occasion de la sede vacante, donne des informations sur la situation économique du Saint-Siège".

Le Père Lombardi a aussi été soumis au feu des questions des journalistes sur un possible vote durant les congrégations pour imposer un devoir de secret total aux cardinaux sur les travaux des congrégations. Le Père Lombardi a nié qu’il y ait eu un vote. Mercredi, les cardinaux américains, après deux conférences de presse lundi et mardi, ont annulé celle qui était prévue.

Il est évident que les cardinaux parlent de Vatileaks, il est inutile de le préciser

Il a aussi une nouvelle fois confirmé que "tout en se refusant de dévoiler le contenu des discussions, et de ne vouloir en parler qu’en termes généraux, on pouvait estimer comme évident que les cardinaux parlaient de l’affaire Vatileaks, et que ce n’était pas nécessaire qu’il le précise". "Je pense qu’ils parlent aussi de cela", a-t-il ajouté. La vacance du siège apostolique, visible jusque dans les détails : ainsi dans les jardins du Vatican, dans la pente juste derrière la basilique Saint-Pierre, le blason de Benoît XVI réalisé avec des plantes annuelles et des buis, a été enlevé. Une vidéo, tournée par le centre de télévision du Vatican et projetée lors de la conférence de presse, en témoigne : les jardiniers du Vatican la démontent à coups de binette. Certains journalistes ont trouvé les images pour le moins lugubres.

Jeudi après-midi, une autre congrégation générale est organisée de 17.00 à 19.00