samedi 21 juillet 2018



A c t u a l i t é s
samedi 30 juin 2018
La sœur Elisabeth Etèdjihounkpé TOSSE, le (...)

vendredi 22 juin 2018
Ce mardi 19 juin 2018, les populations (...)

vendredi 15 juin 2018
Son Excellence Monseigneur Aristide GONSALLO (...)

dimanche 3 juin 2018
Pèlerinage du clergé de Porto-Novo à Gbékandji


En vrac !
dimanche 3 juin 2018
Je me surprends à rêver ce matin ! Paraphrasant (...)

mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > FRATERNITE SACERDOTA

FRATERNITE SACERDOTALE : UNE REALITE A PORTO-NOVO

L’Union du Clergé Diocésain (UCD) est une réalité dans le Diocèse de Porto-Novo. Une cinquantaine de prêtres se sont retrouvés à IKPINLE pour vivre la fraternité sacerdotale.

Il est urgent que la fraternité sacerdotale ne cesse de se concrétiser pour l’efficacité de la transmission de la mission. Ce n’est pas un vain mot. Pour les Prêtres du diocèse de Porto-Novo, elle est déjà une réalité, mais il reste à l’entretenir et à la purifier. Le signe de cette fraternité sacerdotale dans le diocèse de Porto-Novo est la formation de l’ UCD - l’Union du Clergé Diocésain- , qui se retrouve deux fois par an autour d’un confrère sur sa paroisse pour penser la noble mission que nous avons reçue du Christ le Grand Prêtre par excellence, principe et modèle de la fraternité.

Ce mardi 10 mai les Prêtres unis par l’unique sacerdoce du Christ, se sont retrouvés à IKPINLE sur la Paroisse Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus que dirige le Père Bienvenue DAHOUI, pour vivre et consolider la solidarité sacerdotale. Le rendez-vous fixé à 9h 30 a été respecté. Ils étaient une cinquantaine de prêtres laissant toute activité pastorale de cette matinée pour se mettre à l’écart. A la suite du mot de Bienvenue du Père Bienvenue, le père Paulin CAKPO TOUGOU, secrétaire de l’union, a fait la lecture des procès verbaux des rencontres passées.

Aux environs de 10h les confrères ont eu droit à deux communications, synthèse des travaux de recherche des soutenances de deux confrères.

D’une part, celle du père Dominique HOUNGBO, Curé de la paroisse, Notre Dame de Lourdes d’Atchoukpa et titulaire d’une licence canonique en théologie de la famille, a présenté la synthèse de son travail de mémoire sur le concept de la fidélité au sein des couples chrétiens. Après avoir définir la fidélité dans toutes ses ramifications théologiques, ses épreuves, il a abordé les multiples causes de l’infidélité dans les couples, avant de proposer des solutions pour une bonne vie de fidélité entre conjoint et conjointe. Les réponses aux questions et les apports des uns et des autres ont contribué à une compréhension de ladite synthèse. D’autre part, le père Sébastien MEDEDJI, Curé de la paroisse Notre Dame de l’Immaculée Conception de MEDEDJONOU et titulaire d’un doctorat en théologie biblique, a succinctement présenté le fruit de sa recherche sur le thème : continuité et discontinuité entre l’eschatologie solidaire et l’eschatologie dans l’Evangile de Matthieu : les dimensions familiales. Il est clair qu’il existe une eschatologie dans nos réalités traditionnelles c’est-à-dire cette communion de vie du défunt avec ses ancêtres et avec son MAHU (son dieu). Les quelques apports et les questions d’éclaircissement, n’ont pas manqué d’élucider sa thèse.

JPEG - 28.1 ko
Le temps de la restauration

Tout était prêt pour refaire nos forces : apaiser la faim et étancher la soif. Rien ne manquait au bonheur des élus de Dieu. Il y avait à manger suffisamment et à boire correctement. Après les communiqués et les quelques rappels, ils sont passés à la table gastronomique pour apprécier le menu soigneusement présenté. Chacun se sert, chacun mange à sa faim et chacun boit. L’énergie perdue est compensée.

Précisons que les fidèles ne sont pas restés en marge de cette fraternité. Ils nous ont accueilli, ils sont restés avec nous, ils ont aussi mangé avec nous. Oui, les prêtres partagent le même sacerdoce avec eux : le sacerdoce commun des fidèles. Avec eux, nous avons reçu la même vocation : la vocation à la sainteté. Au nom de ces vérités, ils ont, eux aussi, communié à la joie de la solidarité et de la fraternité sacerdotales.

A la fin de cette belle rencontre, les confrères n’oublieront jamais, pendant un mois cette matinée du 10 mai à IKPINLE ; et ceci pour cause : Chacun des prêtres à ramené, comme souvenir, un sachet de farine (gari). Le père Bienvenu, a souhaité la bienvenue à ses confrères par son accueil fraternel : qu’il soit à son tour la bienvenue au ciel. Un autre rendez-vous pour vivre l’amitié sacerdotale est pris pour KRAKE-PLAGE à 9h 30mn du 15 novembre 2011. Comme elle est belle la fraternité sacerdotale !

Père Georges Willibrord GAYET

Vicaire à Saint Pierre et Saint Paul

0022997263154, gayetleparisien@yahoo.fr