samedi 20 octobre 2018



A c t u a l i t é s
mercredi 5 septembre 2018
Le Dimanche 02 Septembre 2018la communauté (...)

samedi 30 juin 2018
La sœur Elisabeth Etèdjihounkpé TOSSE, le (...)

vendredi 22 juin 2018
Ce mardi 19 juin 2018, les populations (...)

vendredi 15 juin 2018
Son Excellence Monseigneur Aristide GONSALLO (...)


En vrac !
dimanche 3 juin 2018
Je me surprends à rêver ce matin ! Paraphrasant (...)

mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Autres articles > Les papes et les

Les papes et les droits humains

L’engagement de l’Eglise pour la promotion des droits de l’homme. C’est le thème de l’intervention de l’observateur permanent du Saint-Siège au Conseil de l’Europe, Mgr Paolo Rudelli, à Rovereto (Italie) le 28 juillet 2017. Radio Vatican en rapporte des extraits.

Mgr Rudelli a tracé la ligne rouge des derniers pontificats sur ce thème, en commençant par Jean XXIII et son encyclique “Pacem in terris” (1963). Pour le pape Roncalli, a-t-il souligné la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948, hormis quelques points de réserve, marquait “un pas important sur le chemin vers l’organisation juridico-politique de la communauté mondiale”.

Après lui, la Constitution apostolique conciliaire de Paul VI “Gaudium et spes” (1965) reste proche de cette vision, et contient “de nombreuses références aux droits fondamentaux de la personne”.

Avec Jean-Paul II, a noté Mgr Rudelli, « les droits humains deviennent la boussole pour la navigation du Saint-Siège » : « l’homme est le chemin de l’Eglise » et « la promotion des droits est étroitement liée à la mission de l’Eglise dans le monde contemporain ». La liberté religieuse assume en outre une signification centrale et l’encyclique “Evangelium vitae” (1995) « représente une dénonciation forte, un cri en défense du droit à la vie ».

Benoît XVI a souligné quant à lui le risque que les droits humains deviennent terrain d’affrontement entre diverses visions de l’homme, mettant en garde contre une conception relativiste et rappelant le caractère universel de ces droits. Chez le pape allemand, leur promotion « reste la stratégie la plus efficace pour la construction de la paix et du développement des peuples ».

Dans le pontificat du pape François l’attention aux droits humains est centrée sur des actions et gestes emblématiques, a fait observer Mgr Rudelli, citant le voyage à Lampedusa auprès des migrants, l’ouverture de la première Porte sainte du Jubilé de la miséricorde en République centrafricaine. Cette approche, a-t-il estimé, dénonce les « colonisations idéologiques » de certains éléments de la culture occidentale.

Le style du pape François, a conclu l’observateur permanent, a un impact important sur les croyants et « trouve une grande attention également dans les domaines de la politique nationale et internationale ».

(Par Mgr Rudelli)

Source : zenit.org