samedi 21 juillet 2018



A c t u a l i t é s
samedi 30 juin 2018
La sœur Elisabeth Etèdjihounkpé TOSSE, le (...)

vendredi 22 juin 2018
Ce mardi 19 juin 2018, les populations (...)

vendredi 15 juin 2018
Son Excellence Monseigneur Aristide GONSALLO (...)

dimanche 3 juin 2018
Pèlerinage du clergé de Porto-Novo à Gbékandji


En vrac !
dimanche 3 juin 2018
Je me surprends à rêver ce matin ! Paraphrasant (...)

mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > le nouveau fruit

le nouveau fruit mûr de la semence de la sœur Raffaella à Porto-Novo

La sœur Elisabeth Etèdjihounkpé TOSSE, le nouveau fruit mûr de la semence de la sœur Raffaella à Porto-Novo

Le lundi 25 juin 2018, une jeune fille s’est fiancée au « plus bel époux du monde » en la paroisse Saint-Benoît de KOUTONGBE, à travers l’émission de ses premiers vœux temporaires dans la Congrégation des Sœurs de Saint Gérard : elle s’appelle Elisabeth Etèdjihounkpé TOSSE et est originaire de la paroisse Saint-Bernard de Malanhoui. L’alliance a été scellée au cours de l’eucharistie qui fut présidée par Mgr Aristide GONSALLO, évêque de Porto-Novo, entouré d’une dizaine de prêtres et qui connut la participation de la Mère générale des Sœurs de Saint Gérard , la Sœur Maria Santa SPARACO, de nombreuses religieuses, d’un parterre de fidèles chrétiens laïcs, ainsi que des parents, amis et invités de l’élue. Elle a commencé rigoureusement juste après la proclamation de l’Evangile,avec la présentation de la candidate qui, à la demande de la maîtresse des novices, a déclaré devant toute l’assemblée sa ferme intention de se consacrer au service du Seigneur dans la Congrégation des Sœurs de Saint Gérard.

L’un des moments forts de la célébration fut l’homélie qui a rappelé le sens de l’événement, son utilité et les exigences qu’il implique. Après avoir salué l’assemblée et félicité la candidate pour son choix et son engagement, l’Ordinaire du lieu s’est d’abord attardé sur les textes de la Sainte Écriture écoutés dont les deux premiers ont été choisis par la future professe pour signifier l’appel gratuit de Dieu dont elle est bénéficiaire, sa conscience vive des implications de la mission à laquelle l’engagera sa consécration et son amour débordant pour le Christ qui la fait considérer tous les avantages de ce monde comme balayures à la suite de l’Apôtre des Gentils. L’attention du prélat s’est portée surtout sur l’évangile qui se trouve être l’évangile du jour même, c’est-à-dire du lundi de la douzième semaine du temps ordinaire, et dans lequel Jésus invite instamment les siens à ne pas juger pour ne pas être jugés. Pour lui, « c’est une grâce de Dieu d’entendre cet évangile pendant la célébration des premiers vœux » ; car, « la vie consacrée nous oblige, par ses exigences, à une vie de communauté où le regard sur l’autre est fondamental pour la qualité du vivre ensemble ». Et « dans le contexte de la vie communautaire, poursuit-il, la recommandation, ne jugez pas, est une invitation à l’indulgence du regard sur l’autre. C’est pourquoi, après avoir rappelé à Élisabeth le sens profond de ses vœux, à savoir le don de sa capacité de posséder dans le vœu de pauvreté, le don de sa capacité d’aimer dans le vœu de chasteté et le don de sa capacité de vouloir dans le vœu d’obéissance, en un mot le don de sa liberté, le prédicateur lui a ensuite tracé la voie royale pour construire une communauté d’amour. Il s’agira pour elle d’apprendre à inventer l’innocence de sa sœur en communauté et de trouver le moyen de ne pas en rajouter à la charge de sa sœur. Pour finir, Mgr a salué les parents de la future professe pour le don qu’ils font de leur fille à l’Eglise, tout en leur rappelant les paroles fortes de Jésus à tout baptisé : « Donnez sans rien espérer en retour ».

Après l’homélie, dans un dialogue entre son Excellence et elle, la candidate a renouvelé devant l’Eglise son ardent désir de s’unir étroitement à Dieu par la vie consacrée, de garder la chasteté à cause du royaume des cieux, d’embrasser la pauvreté et d’offrir à Dieu le don de son obéissance en vue de la perfection évangélique. Suivit la bénédiction de l’habit, du voile, de la croix et du chapelet que la nouvelle professe a portés, avant d’émettre, sur l’autorisation de Monseigneur, les vœux devant la Mère Générale. Il y eut eu aussitôt la signature de l’acte de vœux à l’Autel, laquelle fut enchaînée par le chant d’action de grâce de la jeune religieuse.

C’est le nouveau fruit mûr de la semence de la sœur Raffaella – pionnière de l’œuvre missionnaire des Sœurs de Saint Gérard au Bénin qui est enterrée dans leur Noviciat à KOUTONGBE – qui vient ainsi d’être cueilli, à la grande joie de tout le monde, pasteurs, consacrées, fidèles chrétiens laïcs, parents et amis. Dans son mot de fin au nom des Sœurs de Saint Gérard et en son nom personnel, la Mère Générale n’a pas manqué de manifester cette joie en rendant grâce à Dieu pour son œuvre dans leur Congrégation et pour les 30 ans de leur présence au Bénin, et en remerciant chacun, en son rang et qualité, pour avoir été acteur ou témoin de l’événement du jour.

Dans l’espoir de cueillir de nouveaux fruits dans l’avenir, nous pouvons recommander la sœur Élisabeth TOSSE à l’intercession maternelle de Marie à qui elle s’est consacrée à la sortie de la célébration. Puisse-t-elle lui obtenir de s’épanouir et de fleurir partout où elle sera pour la plus grande gloire de Dieu et pour le bonheur des hommes ! Amen !

Abbé Laurent SOTCHOEDO (diacre)